Le château

Le château de Zahara
Tout en haut, le Château.

Il faut de bonnes jambes pour atteindre le bâtiment qui trône au-dessus du village, mais une fois en haut, on a une vue magnifique : au nord, Algodonales et la Sierra de Líjar; à l'ouest, l'Arroyo de Bocaleones et la Sierra Margarita (Prado del Rey et El Bosque); au sud, Arroyomolinos, Monte Prieto, la Sierra Blanquilla - Puerto de las Palomas et Sierra del Pinar (Grazalema); et à l'est, le Peñón Algarín (El Gastor).

Zahara, vu du château
Les toits de Zahara, vus du château
Le lac depuis le château
Le lac depuis le château

Bien que son origine soit musulmane, il ne fait aucun doute que la structure que nous pouvons observer aujourd'hui est entièrement chrétienne. Peu de temps après sa conquête en 1407 puis à la fin du XVe siècle, la forteresse dut être réparée.

La tour qui reste, La Torre del Homenaje, est construite sur un plan carré avec des angles arrondis chanfreinés pour résister aux impacts, on remarque des meurtrières ou un mur en pente sur son front nord-ouest pour rejeter des projectiles.

C'est du côté sud-est, où se trouve l'entrée originale. Cette porte d'accès surélevée est en pierre d’huîtres de Cádiz, avec des dômes et une voûte en berceau vers l'intérieur.

La tour a deux étages reliés par un escalier en voûte, chacun subdivisé en quatre pièces ouvertes avec de basses voûtes recouvertes de briques. La partie supérieure sur la corniche de brique date de la dernière restauration au milieu des années 80. À l'origine, les ouvertures entre les coins étaient plus étroites.

Le château de Zahara
Les pièces sont très sombres et une lampe de poche est bien utile
Une salle du château de Zahara
Une salle du château de Zahara

De la Torre del Homenaje, on pouvait voir d'autres forteresses comme les châteaux d'Olvera, de Cote et de Matrera et la tour de guet d'Audita, et maintenir ainsi le contact visuel pour contrôler les passages s'organiser contre tout danger.

La dernière utilisation militaire de la Tour eut lieu entre 1810 et 1812 lors de l'occupation française de la sierra, sous le commandement du général Soult. Une gravure de 1811, dans laquelle on peut voir un plan et une élévation de la Villa de Zahara, relate l'offensive contre les Français qui occupaient le Château, par D. Pedro de Pineda. C’est peut-être, la seule fois dans l'histoire que la Tour fut utilisée militairement.