Zahara de la Sierra - un guide

Notre avion s’est posé à Jerez de la Frontera où nous avons loué une voiture. La route serpentait entre des collines striées par des rangées d’Oliviers, le sol était sec, gris pâle ou légèrement orangé. À l’horizon se dressaient de petites montagnes, c’était là que nous allions : Zahara de la Sierra. À un peu plus d’une heure d’avion de Barcelone où nous habitons, nous avions l’impression d’être de l’autre côté de la planète, d’autres parfums, un autre rythme.

Zahara vu du sentier la Bodegua
Zahara vu du sentier la Bodegua

La Ruta de los Pueblos Blancos

Zahara de la Sierra est un village de la province de Cadix. Il est situé au centre du parc naturel de la Sierra de Grazalema , à l'extrémité nord-est de la province, plus précisément dans les contreforts de la Sierra del Jaral, entre les rivières Guadalete et Bocaleones et sur la rive du lac artificiel Zahara-El Gastor. Il fait partie de la Ruta de los Pueblos Blancos. Il est situé à une altitude de 500 mètres, et cette information n’est pas anodine, car il faut savoir qu’ici on est toujours en train de monter ou de descendre, on a l’impression que l’horizontalité y est inconnue.

Zahara vit de l'agriculture, du tourisme rural et du sport. C'est une destination bien connue pour les amateurs de randonnée, de spéléologie et d’escalade. Le canyon Garganta Verde à proximité st absolument spectaculaire.


Que voir à Zahara de la Sierra ?

Le lac Zahara-El Gastor

Zahara El Gastor après la pluie
Zahara El Gastor après la pluie

C’est un lac de barrage, d’ailleurs quand on vient de sud on passe sur ledit barrage avant de monter dans la colline. Sa construction comme c’est le cas dans beaucoup de cas a entraîné des disparitions. Ici il ne s’agissait pas d’un village mais d’un très vieux et beau pont romain, le bien nommé Pont romain de Zahara de la Sierra, qui a été démantelé lors de la création du réservoir. Malgré la promesse de le reconstruire, il n'en reste rien.

Le lac Zahara-El Gastor

Le lac de Zahara-El-Gastor
Zahara-El-Gastor

Le réservoir est attraction touristique importante de Zahara, car en plus d’être superbe, vu depuis le balcon de la place principale notamment ou du château et de divers bars et restaurants), il également utilisé pour les activités de plein air, triathlons, kayak, pédalo, concours de pêche dans la zone de loisirs la Puente (El Mogote) et le centre de loisirs Deportivo El Higuerón. En plus une route panoramique suit son pourtour, on y fait randonner, équitation et vélo.


Le château

Le château de Zahara
Tout en haut, le Château.

Il faut de bonnes jambes pour atteindre le bâtiment qui trône au-dessus du village, mais une fois en haut, on a une vue magnifique : au nord, Algodonales et la Sierra de Líjar; à l'ouest, l'Arroyo de Bocaleones et la Sierra Margarita (Prado del Rey et El Bosque); au sud, Arroyomolinos, Monte Prieto, la Sierra Blanquilla - Puerto de las Palomas et Sierra del Pinar (Grazalema); et à l'est, le Peñón Algarín (El Gastor).

Zahara, vu du château
Les toits de Zahara, vus du château
Le lac depuis le château
Le lac depuis le château

Bien que son origine soit musulmane, il ne fait aucun doute que la structure que nous pouvons observer aujourd'hui est entièrement chrétienne. Peu de temps après sa conquête en 1407 puis à la fin du XVe siècle, la forteresse dut être réparée.

La tour qui reste, La Torre del Homenaje, est construite sur un plan carré avec des angles arrondis chanfreinés pour résister aux impacts, on remarque des meurtrières ou un mur en pente sur son front nord-ouest pour rejeter des projectiles.

C'est du côté sud-est, où se trouve l'entrée originale. Cette porte d'accès surélevée est en pierre d’huîtres de Cádiz, avec des dômes et une voûte en berceau vers l'intérieur.

La tour a deux étages reliés par un escalier en voûte, chacun subdivisé en quatre pièces ouvertes avec de basses voûtes recouvertes de briques. La partie supérieure sur la corniche de brique date de la dernière restauration au milieu des années 80. À l'origine, les ouvertures entre les coins étaient plus étroites.

Le château de Zahara
Les pièces sont très sombres et une lampe de poche est bien utile
Une salle du château de Zahara
Une salle du château de Zahara

De la Torre del Homenaje, on pouvait voir d'autres forteresses comme les châteaux d'Olvera, de Cote et de Matrera et la tour de guet d'Audita, et maintenir ainsi le contact visuel pour contrôler les passages s'organiser contre tout danger.

La dernière utilisation militaire de la Tour eut lieu entre 1810 et 1812 lors de l'occupation française de la sierra, sous le commandement du général Soult. Une gravure de 1811, dans laquelle on peut voir un plan et une élévation de la Villa de Zahara, relate l'offensive contre les Français qui occupaient le Château, par D. Pedro de Pineda. C’est peut-être, la seule fois dans l'histoire que la Tour fut utilisée militairement.


L'église Santa María de la Mesa

L'église Santa María de la Mesa
L'église Santa María de la Mesa

De style baroque du XVIIIe siècle, Santa María de la Mesa de Zahara est un exemple remarquable de l'architecture religieuse andalouse de la fin du XVIIIe siècle, marquée par la plénitude du baroque, avec son ornementation excessive et fleurie, et l’influence du style néoclassique, qui se manifeste par sa sobriété et ses lignes épurées.

L'église Santa María de la Mesa
Retour de rando le soir, l'église Santa María de la Mesa

Chapelle de San Juan de Letran

Chapelle de San Juan de Letran
Chapelle de San Juan de Letran
San Juan de Letran de Zahara est typique de l'architecture religieuse andalouse de la seconde moitié du XIXe siècle. La chapelle actuelle, bénite et inaugurée en 1956, est construite sur le site occupé par l'ancienne. D’une seule nef, elle abrite les cloches fondues la même année de sa construction. Elle est dédiée à l'invocation de Notre-Dame des Douleurs, Patronne de Zahara de la Sierra.
La tour de l'Horloge
La tour de l'Horloge, adossée à Chapelle de San Juan de Letran

Les rues

Rue à Zahara
Une rue qui monte

Il faut se promener dans les rues de Zahara, nous y étions en hiver, et tous ces orangers et citronniers plantés sur les trottoirs sont un bonheur.

Une rue qui descend à Zahara
Une rue qui descend
Une rue qui monte à Zahara
Une autre rue qui monte
La rue principale
Une rue... Plate :-)

Autres beaux endroits

Source à Zahara
Source La Higuera
On peut y voir aussi des sources : Zahara de la Sierra a plusieurs sources d'eau potable dont La Higuera situé à côté de la piscine et « La Calera » vers la Ribera de Arroyomolinos, deux moulins, El Vínculo, le seul veux moulin encore en activité dans une région qui en avait beaucoup et le moulin "Oleum viride", qui ne produit que l'huile biologique, avec des olives de type manzanilla et qui se trouve à côté du lac, avant de monter sur la colline.

Où Manger?

Soupe à l'ail
Délicieuse soupe à l'Ail

Comme dans tout village Andalou qui se respecte, à Sahara la gastronomie est variée et goûteuse, par exemple une soupe typique la Quemones, ou la salade de pommes de terre Salmorejo. En ce qui nous concerne c’est ici que nous avons mangé la meilleure soupe d’ail du monde!


Où se loger?

Toutes nos bonnes adresses à Zahara, Hotels, pension ou Bed and Breakfast


Où est-ce?